Présentation du Festival : historique

logo-milliaires
L’origine
Les Milliaires, du nom des bornes romaines, prennent forme en 2007 par la conjugaison de deux rêves :
• celui de faire revivre le site gallo-romain d’Argentomagus par des voix, des masques et des choeurs.
choeur2011
• celui de faire jouer Démodocos, une talentueuse compagnie qui fait à chaque représentation vibrer son auditoire, dans ce site exceptionnel.
creon-2

Après une année de préparation et devant les premiers spectateurs par un beau soir du mois d’août 2007, le sable du théâtre, tamisé par nos soins s’apprête à vibrer. Tout est calme, au loin on entend les rumeurs de la ville et de la vallée. Nous sommes plus d’une centaine à attendre avec curiosité et émotion : Antigone va être jouée dans un théâtre antique par des hellénistes fous amoureux de langue grecque, de poésie et de musique. Le temps suspend son vol et se fixe aux masques d’Antigone et d’Ismène, au dialogue intime des deux sœurs avant que Créon s’impose par sa stature et son masque, rouge et noir.
creon-1
Sa voix s’enfle dans l’espace et chacun prend acte de la dimension acoustique exceptionnelle du théâtre. Sans autre médium que leur ambition de faire partager leur passion, leurs voix s’élèvent au-dessus des masques au-dessus du train qui traverse le site en contrebas. Bientôt le silence reviendra sur le théâtre qui gardera à jamais les traces de la danse d’Antigone et de la fureur des Erinyes.
erynies2011
De l’Antiquité à la Renaissance
Le rêve s’est depuis approfondi jusqu’à l’idée d’une Renaissance de la création et de la recherche théâtrale et musicale en explorant le travail fait dans ce sens à la fin du Moyen-Age.
Dans ce but l’association sollicite les chercheurs et curieux de cette démarche pour apporter leur contribution au festival. En 2009, la jeune Compagnie du Dernier Geste est venue jouer Iphigénie dans le théâtre d’Argentomagus et les Ménestriers Picards ont offert de 2009 à 2016 aux spectateurs un concert Renaissance expliqué – soit avec une projection soit par un texte issu des travaux de la recherche musicologique. Depuis 2010, Cédric Clément, Maître de Chapelle de la Cathédrale de Bourges forme également des stagiaires et festivaliers pour accompagner les Ménestriers Picards : le « chœur des Milliaires » participe ainsi à la convivialité du festival.. Cette année, Frédéric Billiet sera entouré de ses étudiants en musicologie pour la partie musicale du festival et Fantine Cavé-Radet de la Compagnie Demodocos se joindra à eux pour la danse.
En 2010, l’association a demandé à Monsieur Karol Beffa, titulaire de la chaire de création musicale du Collège de France de composer une œuvre sur le thème de L’Odyssée. Cette œuvre a été interprétée par le Chœur 43 en présence de Karol Beffa, en l’église de Saint-Marcel en 2011.
De nombreux étudiants et doctorants participent à la réussite du Festival des Milliaires. Mais le festival bénéficie aussi de l’aide de Monsieur et Madame Marriat de l’ASSAM, de Monsieur Thibeaudeau, responsable du musée d’Eguzon-Chantôme ainsi que de celle de Suzie Vusbaumer, professeur agrégé de Lettres Classiques, fidèle aux Milliaires.
Françoise Dumasy, Professeur émérite de la Sorbonne et archéologue du théâtre et Gérard Coulon, ancien directeur du musée d’Argentomagus et Président d’honneur, nous honorent aussi de leur participation active.
Enfin, le festival doit beaucoup à Sébastien Rigaud et à son aide initiale ainsi qu’au soutien de la ville du Blanc lorsque l’association était basée en Brenne.

En 2017, la formule du festival doit être changée.

L’équipe des Milliaires ne sera pas disponible en juillet 2018 pour accueillir et prévoir une semaine de festival. C’est l’occasion de repenser le festival…

Christine Abrossimov, notre Vice-Présidente,  propose de gérer la résidence de Demodocos à Argenton-sur-Creuse, et nous tentons l’aventure de la résidence de Thierry Escaich pour les Tchalik à Neuvy-St-Sépulchre du 22 au 24 juin.

Demodocos viendra en résidence à Argenton et proposera son film « Les Bacchantes » et deux représentations des Perses d’Eschyle du 21 au 23 juillet.

La résidence Escaich/Tchalik

Les Milliaires ont réalisé leur projet avec Thierry Escaich et les Tchalik et ont eu le grand honneur de les accueillir en résidence à Neuvy-Saint-Sépulchre et d’entendre les œuvres de Thierry Escaich à la Basilique de Neuvy-Saint-Sépulchre, y compris la création, interprétées par le quintette Tchalik et présentées par le compositeur. A cette occasion, Thierry Escaich a aussi donné avec Gabriel Tchalik un extraordinaire concert d’orgue et de violon à la Basilique de Châteauneuf-sur-Cher. Ces concerts ont été offerts par les Milliaires pour faire mieux connaître, dans la région du Berry, l’immense talent de ces artistes ; l’un dont la réputation mondiale n’est plus à faire, l’autre promis à un grand avenir. Ces deux concerts ont fait la fierté de notre association et nous remercions chaleureusement Thierry Escaich et les Tchalik d’avoir accepté notre invitation. Le programme du concert de la Basilique de Neuvy-St-Sépulchre a été enregistré sous le     titre de la création « Short Stories » et a reçu le label « Classica » en janvier 2020.

En 2018, les Milliaires se sont associées à l’opération « Anniversaire de l’inscription des chemins de Saint-Jacques au patrimoine mondial de l’Unesco ».

En 2019, les Milliaires rejoignent tout naturellement l’opération RenaissanceS organisée par la région Centre-Val de Loire en proposant un programme très large, à cheval sur l’Antiquité et la Renaissance du 7 mars au 7 septembre.

En 2020, le programme poursuit sa route des Nouvelles Renaissances vers le baroque avec le thème « Folie, Folia » lorsque la Folie du monde nous saisit….Nous attendrons 2021 pour traiter ce thème et proposons « RenaissanceS-Renaître » et sortir du confinement.


Les commentaires sont fermés.